Hélène Ségara: « On ne peut pas enchainer un album chaque année »

Hélène Segara est toujours présente dans le paysage musical Français. Elle revient aujourd’hui avec un huitième album qui s’intitule « Parmi la foule ». C’est également sur cet opus où elle nous parle de son fils Raphaël avec qui elle partage un duo. Saad Merzak s’est entretenu avec la star qui ne manque pas d’humour.

Salut Hélène, ton nouvel album « Parmi la foule » sort cette semaine, pourquoi avoir attendu trois ans avant de sortir ce disque ?

Hélène Segara : On ne peut pas enchainer un album chaque année. Lorsqu’on fait un album comme « Mon pays c’est la terre« , il faut faire la promotion de celui-ci pendant quelques mois et ensuite partir en tournée. J’étais d’ailleurs en tournée jusqu’à l’été dernier ! Tout de suite après, j’étais déjà entrain de travailler sur l’album « Parmi la foule« .

Il y a deux mois, tu as eu 40 ans, on se sent comment à cet âge-là?

Hélène Segara : C’est faux… C’est une fausse date, j’en ai que 22 ans (rires). Ils ont du se tromper dans ma date de naissance.

Si tu n’as que 22 ans, cela signifie que tu as eu ton fils Raphaël à 2 ans ?!

Hélène Segara : Oui… C’est crédible ou pas ?

Non…

Hélène Segara : Avoir quarante ans, c’est évidemment un tournant dans la vie d’une femme. On ne vit pas les mêmes relations d’amour, d’amitiés à mon age qu’à 20 ans. Lorsqu’on est jeune on a tout à construire alors qu’à mon age on doit tout préserver. Dans cet album, il y a un duo avec ton fils Raphaël…

Comment sont les relations avec ton fils sur le plan professionnel et personnel ?

Hélène Segara : Je ne suis pas une très bonne maman-copine. Je suis une vraie maman. Quand je vois le jean de mon fils assez bas, je lui dit de le remonter. Entre Raphaël et moi, il y a une belle relation car avoir un enfant jeune c’est quelque chose d’intéressant. En effet, ce n’est pas facile d’avoir un enfant lorsqu’on est jeune. Mais maintenant, Raphaël a vingt ans, il rentre dans le monde des adultes et il a besoin de repères.

Ton fils souhaite devenir musicien, cela ne te dérange pas qu’il fréquente le même milieu que le tien?

Hélène Segara : Au début, j’ai été gêné car c’est un métier difficile et je pense qu’il faut avoir les épaules solides mémé si c’est un métier magnifique. Il faut aussi savoir que Raphaël n’a pas l’habitude de faire de la variété car à la base il a un groupe de rock. Je ne suis pas du genre à pousser mon fils dans la chanson si il n’a pas de talent. Notre collaboration a été le fruit du hasard. Avec cette expérience, j’ai essayé de lui montrer que ce métier demande beaucoup de passion et de travail.

En 2003, tu as chanté avec Laura Pausini. Est-ce tu aimerais de nouveau chanter avec des artistes internationaux ?

Hélène Segara : Que ce soit avec Laura Pausini ou Andrea Bocelli, j’ai vécu de très belles expériences avec deux artistes. J’aimerais faire des duos nationaux ou internationaux, peu importe mais avec des gens qui me plaisent vocalement et humainement. Je dis bien humainement car c’est important pour moi de bien s’entendre avec la personne car après pour défendre le cd, faire la promo j’aime bien avoir du plaisir à revoir la personne. Avec Laura, on se marrait tellement lorsqu’on se voyait en promo. Chez Laura, j’ai découvert une personne pétillante, chaleureuse et adorable. J’adore les duos.

Tu viens de dire que tu appréciais énormément Laura Pausini, as-tu gardé contact avec elle ?

Hélène Segara : J’ai eu des nouvelles il y a un mois. Elle vient de prendre une année sabbatique. J’ai des nouvelles assez souvent même si elle vit à Milan et moi à Paris.

Tu as fait récemment une émission sur Gulli, sorti deux livres et tu fais de la musique, c’est quoi la suite ? Cinéma ? La Mode ? Les parfums ?

Hélène Segara : La cuisine ? Je veux bien être la nouvelle Maité. (rires…)
Pour être sérieuse, j’adore les projets. J’adore me lancer des défis. Quant au cinéma, cela aurait pu arriver si j’avais accepter une proposition de téléfilm…
Il ne faut pas faire quelque chose pour faire quelque chose. Lorsque Gulli m’a appelé sur cette émission où l’on parlait des bébés j’ai dit oui car j’adore les bébés. Cela aurait été sur les bagnoles même si j’aime les voitures j’aurais dit non! Je n’ai pas mon permis de conduire et je n’aurais pas été crédible là dessus. La cuisine et les enfants sont deux choses qui m’intéressent et dont je pense connaitre beaucoup de choses là-dessus.

Que penses-tu des émissions comme X-Factor qui permettent de faire découvrir de nouveaux talents musicaux ?

Hélène Segara : Honnêtement, je n’ai pas eu le temps de regarder cette émission. Je travaille beaucoup en ce moment. Je sais juste qu’il y a Olivier Schultheis qui est un ami. Lorsqu’il y a des talents qui émergent de ces émissions, c’est formidable ! Après, il y a des gens qui participent à ce genre d’émission simplement pour se montrer. Moi je pense qu’après, il faut savoir rebondir. En sortant d’une émission comme celle-ci le plus difficile est de construire une carrière et ce n’est parfois pas si évident.

On t’a déjà proposé d’être jury d’une émission de télé-réalité ?

Hélène Segara : Oui, on me l’a déjà proposé…

Pour finir, quels sont tes prochains projets?

Hélène Segara : Je vais défendre mon album. Ensuite, il a une tournée qui sera prévue d’ici l’automne. Après, d’autres projets et encore des projets…

3 commentaires
  1. Cool, le nouvel album est sortie aujourd’hui malheureusement, je dois travailler demain donc j’irai à cora samedi :).
    J’adore Hélène depuis 12 ans.
    Bisous à tous ses fans.

  2. J’écoute en boucle le nouvel album, et franchement c’est une perle … j’ai découvert Hélène Ségara en 1998 … elle me boulverse et je la trouve très humaine remplie de pudeur et surtout très aimante.
    J’ai eu la joie de la voir en concert à Belfort, un pur moment de bonheur …
    Merci Hélène pour tout ce que tu dégages et à chaque fois tu nous emportes loin, très loin …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>